Ludothèque: La guerre des moutons

Type : Jeu de plombier | Nombre de joueurs : 2-4 | Durée : 30 min | Age : 08+ |

Dans la Guerre des Moutons, comme dans Carcassonne, les joueurs construisent un paysage en posant des “tuiles” carrées qui doivent coïncider avec les tuiles déjà posées. Si les tuiles de Carcassonne sont médiévales, celles de la Guerre des Moutons sont champêtres, avec des portions d’enclos contenant des vaches, des chevaux, des poules, des moutons… et des forêts abritant loups et chasseurs.

Chaque joueur cherche à constituer les plus gros enclos fermés avec son animal à l’intérieur: on peut fermer aisément de petits enclos, ou tenter de mettre en place de vastes propriétés, au risque de ne pouvoir les cloturer et de voir ses moutons dévorés par les loups qui rodent dans les forêts alentour. L’animal de chaque joueur est secret au début du jeu, mais plus on le révèle tôt, plus on marque de points – c’est le genre de petit mécanisme astucieux que j’aime bien, introduisant un peu de bluff et des choix cornéliens.

Puisqu’il est impossible d’échapper à la comparaison avec Carcassonne, essayons de l’approfondir. La Guerre des Moutons est un jeu familial d’un abord plus facile, car le système de décompte des points est moins alambiqué. La Guerre des Moutons est un jeu plus tactique, car les joueurs ont plusieurs tuiles en main et plus de choix dans leurs actions. La Guerre des Moutons est un jeu plus riche, car les objectifs secrets introduisent une petite dimension de bluff. La Guerre des Moutons est un jeu plus drôle, car il y a des jolis petits zanimaux dans les enclos et les dessins sont mignons.

La guerre des moutons a obtenu le titre de jeu de l’année en 2002.

1 commentaire sur “Ludothèque: La guerre des moutons”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *